?

Log in

Qu'est · ce · qu'il · y · a · sur · l'étagère?


Ce n'est pas un livre mais....

Entrées récentes · Archives · Amis · Profil

* * *
Il y a des décisions que nous fesons dans notre vie qu'il est difficil d'expliquer plus tard. Prendre Français litterraire (au lieu de juste régulier) en est une. C'est seulement trois texte d'extra à écrire... mais ouf! Ça prend du travail - et aussi de la lecture. Jusqu'à date j'en est fait deux. Le deuxièmes, Émile ou l'éducation je n'en parle pas - le livre était un peu long et j'ai seulement lut les deux premières sections. Mais le premier, Les fleurs du mal, par Charles Baudelaire est une différente histoire... C'est parmi la meuilleurs poésie que j'ai lu. Elle est très discriptive, et surtout pour l'époque, très révolutionnaire. Par contre, ce n'est pas quelque chose à lire si tu est déprimé!

J'inclus dans ce poste le texte que j'ai écrit pour le livre. Il vous donnera une meilleur analyse des poèmes. Aussi, si vous voulez lire des poémes de Charles Baudelaire vous pouvez visiter ce site. Ils ne sont pas tous là, mais ça donne un bon goût.


Le site avec les poèmes

Au cours de l’histoire, il y a eu lieu plusieurs mouvements qui ont révolutionné le monde littéraire. Souvent, les artistes ayant fait partie poussaient les limites de ce qui était considéré convenable – par contre, il a toujours fallu quelqu'un pour initier ces nouveaux idéals avant que les autres peuvent suivre. L'œuvre poétique de Charles Baudelaire Les fleurs du mal, parmi les premiers du mouvement parnassien , résiste clairement à les normes de l’époque. On voit la description d'un sentiment ou d'une émotion, l'exploration de la nature double du monde et finalement l'utilisation de sujet tabou qui a ensuite inspiré d’autres artistes à faire pareil.

Les poèmes retrouvés dans Les fleurs du mal ne racontent que rarement une histoire – au lieu ils décrivent soi une sensation, soi une émotion pour ensuite nous l’à transmettre. Au paravent la plupart des œuvres littéraires fessaient l'inverse; ils nous donnaiemt un scénario avec le minimum de détails, souvent accompagné d’une morale. Avec les poèmes de Baudelaire, l’émotion et est la base. Comme exemple, prenons les poèmes « Spleen » et « Élévation ». Tout les deux ont comme thème le dégoût avec la vie. « Spleen » nous décrit une mélancolie extrême, avec seulement un indice envers son origine. Un peu moins noir que le premier, « Élévation » nous décrit plutôt le désire de quitté cette vie. On voit l’espoir du narrateur de « s’envoler » envers quelque chose de mieux; possiblement par la mort. Baudelaire utilise pour nous transmettre ses émotions beaucoup de comparaisons. Dans « Spleen » il compare sa mélancolie à celui d'un roi qui a tout mais qui ne peut trouver le bonheur : « Je suis comme le roi d’un pays pluvieux, - Riche, mais impuissant, jeune et pourtant très vieux ». « Élèvation » assimile l’esprit qui s’envole à « un bon nageur qui se pâme dans l’onde » parmi d’autre. Baudelaire nous peint donc une image de quelque chose qui est pourtant invisible.

Le monde de Baudelaire n’est pas dévisé en noir et blanc. Il n’y a pas d’héros et de vilain distinct; il les merge en un, démontrant l’attrait du côté noir de la vie et la cruauté de la beauté. « Hymne à la beauté » et « Le Léthé » illustrent bien se concept. Tout les deux ont comme thème l’infatuation. Baudelaire nous décrit avec conviction le désir presque inexplicable. Par contre, il démontre aussi que l’amour, à des aspects noires – elle peut amener la démence et même la mort. Dans « Hymne à la beauté » il compare la beauté au vin, car son regard « verse confusément le bienfait et le crime »; D’un côté le meurtre est « une de ses plus chères breloques », de l’autre rends « l’univers moins hideux et les instant moins lourds ». « Le Léthé » décrit l’objet de son désir comme un « tigre adoré », donc dangereux mais quand même vénéré. Un autre poème « Le poison » démontre que quelque chose qui est habituellement considéré comme étant mauvais peut être vu de manière favorable. Le désir de la mort, apparent dans le poème, apporte l’appréciation de ce liquide fatale. Il mentionne aussi l’opium et le vin comme étant un refuge du monde. L’ensemble de ces trois poèmes ont tous une couleur lugubre mais Baudelaire réussit quand même à présenté les poèmes aux lecteurs d’une manière qui nous fait ressentir le désire et l’espoir de trouver quelque chose de mieux.

Les fleurs du mal touche souvent des thèmes qui étaient considéré tabou comme la drogue, l’opposition à la doctrine chrétienne (voir « Révolte »), l’attrait sexuel et même les relations lesbiennes; Contraire à l’époque, Baudelaire était réaliste – il décrivait le monde comme il le voyait. En 1857, l’ensemble des poèmes ont été condamné pour « offense à la morale religieuse » et « outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs » - six furent longtemps interdit. Plus d’un poètes à été influencé par ses poèmes contreverses. Parmi eu, on compte Arthur Rimbaud. Un de ses poèmes qu’y a le plus de ressemblance est « Première soirée ». Comme plusieurs poèmes de Baudelaire, celui-ci nous présente deux amoureux et fait allusion à des figures nues ; une scène encore tabou à l’époque. Par contre, il y a plus de resemblance que le juste le sujet. Ce poème d’Arthur Rimbaud contient aucune morale, mais décrit plutôt une scène pour nous transmettre le désir qu’éprouve les amants. Il utilise un vocabulaire coloré avec une gamme d’adjective. Aussi, il est écrit en vers libres. En revanche, il y a quand même quelque différences marquantes – le poème d’Arthur Rimbaud parle d’une scène concrète, et raconte une histoire, bien que vague. Aussi, le poème a peu d’élément noire. Par contre, il est évident q’il a été influencé par les poèmes de Charles Baudelaire, non seulement dans le choix de sujet contreverse mais aussi dans le style d’écriture.

Le receuil de poème Les fleurs du mal était donc révolutionnaire pour le temps. Baudelaire réussit a décrire la vie avec une honnêté presque épeurante, ne cachant pas les aspects noirs. Il peint un tableau plein d’émotion et réussi à les transmettres à ses lecteurs. Malgré la couleur lugubre de plusieurs de ses poèmes, il y a évidence d’espoir – quelque chose qui est néccéssaire si on veut faire le mieux de cette vie.

Malheuresement mes notes de bas de page ne fonctionne ici. Vous êtes obliger de vivre sans!
Tags:
* * *
* * *
[User Picture]
On le 20 mai 2007 01:11 (UTC), smellen_of_troy commented:
Tres belle texte! Ca me donne le gout de lire les poemes. Et justement, tu m'as donne acces a ces poemes! Merci

Si ca ne te derange pas trop, je vais ajouter le "tag" "poesie" au poste. si tu as le temps, quequ'temps pourrais-tu ecrire un bio pour l'auteur et le mettre sur notre wiki?
[User Picture]
On le 20 mai 2007 13:49 (UTC), ginger4321 replied:
Pas de problem! Je le ferais dans la prochaine semaine.
* * *

Previous Entry · Que lis-tu? · Share ·